Les laboratoires de recherche sont constamment à la recherche d’une arme absolue qui permettrait de nous débarrasser définitivement de cette affection, et cette recherche se rapproche de plus en plus de son terme. Les derniers tests offrant le plus de promesses concernent un vaccin qui a été testé sur des souris en 2008, et qui a donné des résultats assez intéressants. Ces conclusions positives n’ont pas encore pu être transposées aux hommes, et la preuve définitive n’est donc pas encore faite que ce vaccin sera autant efficace contre l’acné humaine mais les travaux continuent dans ce sens. Si tout se passe bien et que le vaccin puisse un jour être utilisé pour les êtres humains, il n’y a aucun doute pour les scientifiques qui y travaillent qu’elle pourra résoudre beaucoup des problèmes posés par l’acné et non résolus par les traitements actuels.

Les traitements à long terme basés sur des antibiotiques disponibles actuellement peuvent avoir des effets secondaires, notamment des problèmes gastriques et intestinaux. Beaucoup de personnes souffrant d’acné doivent alors choisir le moindre de deux maux, entre l’acné qui a gâché leurs vies pendant des années, et qui risque de continuer à la gâcher si elle n’est pas traitée, et les effets secondaires éventuels qui peuvent être tellement importants que c’est comme s’ils troquaient un problème de santé contre un autre. L’arrivée d’un vaccin qui éliminerait définitivement ces nuisances serait donc une bénédiction pour ces nombreuses personnes.

Le vaccin n’est pas la seule piste suivie actuellement par les chercheurs. Des travaux sont en cours afin de trouver de nouvelles solutions et d’améliorer celles existantes. Parmi eux, il faut citer le développement de pilules qui auront les effets positifs des produits qui sont actuellement les plus efficaces sur le marché, tout en évitant les effets secondaires qui parfois sont beaucoup plus gênants que l’acné elle-même. Il s’agit toutefois d’une démarche à long terme, et on devra peut-être encore patienter pendant des années avant qu’un vrai remède miracle soit finalement disponible.